Le forum des ADG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 21-07-2008 20:54:31

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Georges, joue-moi de la guitare
Voilà quinze ans qu'on se connaît
Que dans les ronds de nos cigares
On trouve le monde imparfait

Georges, joue-moi de la guitare
Pour que j'oublie la chanterelle
Chante- moi le chant du départ
Pour le pays des étincelles

René Fallet   ( "Cerise")

Si j'aime Brassens?
Brassens est en moi, comme incontournable, lui qui m'a donné l'envie d'écrire,
de braver le tabou, d' "être moi", avec la simplicité d'oser et la franchise de vivre
mes désirs au lieu de le refuser... d'aimer, de partager, de m'affirmer sans crier
fort, sans faire de mal à personne...

Avec tous "ses chemins" qui ne mènent pas à Rome, mais bien plus loin !

Hugh !

Et vous, Mes Amis, qu'aimez-vous de Brassens?

à +

Bonne Nuit !

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#2 16-01-2009 13:35:46

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d’en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu’il perdrait patience et/ou se disputerait avec quelqu’un.
    Le premier jour il en planta 37 dans la barrière.  Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c’était plus facile de se contrôler que de planter des clous.
    Finalement arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour il n’avait planté aucun clou.
    Son père lui dit alors d’enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n’aurait pas perdu patience. Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu’il avait enlevé tous les clous de la barrière.
    Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit : « Mon fils, tu t’es bien comporté mais regarde tous les trous qu’il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu’un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisse une blessure comme celle-là.
    Tu peux planter un clou dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t’excuseras, la blessure restera. Une blessure verbale fait aussi mal qu’une blessure physique.
    Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t’encouragent. Ils sont prêts à t’écouter quand tu  en as besoin, ils te soutiennent et t’ouvrent le cœur.
    Montre à tes amis combien tu les aimes.
    Pour finir un des bonheur de l’amitié c’est de savoir à qui confier un secret.

(Petite revue annuelle des « retraités » de ma commune)

Pour réagir contre la polémique Perret-Brassens...

Quel dommage d'utiliser un bâton alors qu'on peut user de sagesse et d'humour. J'ai failli moi-même tombé dans le panneau et avec certains d'entre vous jeter la pierre à Pierre (Perret). Mais fini, je ne veux pas être derrière ceux qui crient  "haro sur le Pierrot!"

Je suis profondément attristé de la tournure que prend ce forum.

Je voulais vous l'exprimer du fond du coeur et je crois bien qu'il saigne...

Je ne pense pas qu'on puisse  "aimer" Brassens et attaquant quelqu'un... "un vague ennemi"... combien même le fut-il !

Bonne Journée

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (16-01-2009 23:37:39)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#3 17-01-2009 06:23:43

cfranny
Invité

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Cher Sitting,

Les chansons-poèmes de Brassens ont fait partie de ma vie, pratiquement depuis les années 80. D'abord en sourdine, puis de plus en plus. A l'époque, j'avais tous les enregistrements et pouvais chanter par coeur au moins un couplet d'une cinquantaine de ses oeuvres. Aussi ai-je été heureuse d'entrer dans ce forum où il règnait un climat de chaleur humaine autour de ce foyer que sont les oeuvres de Brassens.

J'aimais aussi apprendre et entendre qu'ils sont nombreux ceux qui reprennent ses chansons et les diffusent, pour donner aux plus jeunes l'envie d'aller écouter les chansons de Brassens chantées par Brassens.

Car, rien ne vaut à mes yeux l'oeuvre d'origine et je n'écoute du Brassens que chanté par lui-même. Ce qu'il a composé correspondait à sa personne, à son expérience et à son environnement, c'est à dire à quelqu'un d'unique.

La recherche, voire les études, que l'on fait sur "l'homme Brassens" ont certes une valeur pour mieux comprendre les textes des chansons. Mais poussée trop loin, cela deviendrait presque de l'idolâtrie !

Quant aux élucubrations de tout un chacun sur ses relations réelles ou supposées avec Brassens, elles relèvent de celui qui s'exprime et ne portent à conséquence que si on les amplifie et leur donne une valeur qu'elles n'ont pas.

Aussi je suis bien de ton avis, Sitting ! Si Pierre, Paul ou Jacques divaguent en parlant de celui que nous apprécions, on ferme le livre, on coupe la radio, on éteint la TV et basta... Qu'ils restent avec leurs divagations, nous on continue à écouter celui qui nous a donné, nous donne encore et nous donnera toujours du plaisir.

Que dis-je du plaisir... c'est de la jouissance que je ressens chaque fois en ré-écoutant ces paroles précises, choisies, ciselées comme par un orfèvre.

Face à une oeuvre de qualité, peu importe les inévitables défauts de l'artiste; qui n'a aucun défaut ? Faudrait-il découper un tableau ou casser une statue parce que son auteur était égoïste, colérique, drogué,... ?

A force d'approfondir toujours le même "sujet", on finirait par vouloir se le tailler sur mesure et en devenir propriétaire.

"Mourir pour des idées, l'idée est excellente, moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eu"

Big bisou,
Franny

 

#4 17-01-2009 17:44:38

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

1973, j’ai 18 ans , l’âge de la révolte et des passions ; une période noire, des études âpres, doué sans doute pour l’alexandrin mais guère pour la trigonométrie.
Des moments difficiles, seul le modeste salaire de Papa alimente une famille nombreuse où une Maman dépressive est souvent absente.
J’ai la passion « Brassens », celle qui me pousse à le connaître de manière plus complète, depuis un an ou deux. Un « gratouilleux »  des six cordes me le fait découvrir.  Je file semaine après semaine à la  « médiathèque » louer ses albums, et patiemment je les enregistre vaille que vaille sur des support k7 avec une qualité sonore plus ou moins respectable…
Brassens passe à Liège, au Forum, nous sommes « légers d’argent ».
L’âme en peine, Papa me dit : « J’aurai tant aimé aller le voir avec toi, en plus, en prime, Paul Louka  en première partie ; le summum ! »
Un soir vers 18h00, penché un œil sur la radio et mon mini-cassette, et l’autre sur la triste réalité des cours à assimiler, j’étais ainsi affairé sur la table de la cuisine pendant que le reste de la famille s’était installée, dans une autre pièce,  devant la télé…

Je revois encore la scène, Papa courir tout affairé, et en s’adressant à moi, s’écrier avec un peu de malice dans son regard: « Jean-Pierre, viens vite voir, tu vas adorer ».

Brassens en direct sur « Antenne-soir»  diffusé par la télévision belge wallonne du centre de production de Liège, une émission un peu comme Fr3 décrochage régional chez vous, les Français.
Il chante avec en accompagnement, un Pierre Nicolas plus complice que jamais : « La Ballade des gens qui sont nés quelque part », un véritable régal pour Papa et moi !
http://img4.hostingpics.net/pics/509583Antenne_Soir.png

On aperçoit Paul Louka en léger profil, coin suppérieur droit de la photo...

Paul Louka artiste multi-disciplinaire qui est ou a été pour la SABAM en Belgique ce que Pierre Delanoé était à la SACEM pour les Français....



................


« Le temps passa sur les mémoires, on oublia l’événement »

2005, j’ai 50 ans , l’âge où ce sont donc, mes propres enfants qui me taquinent, qui me font des surprises…
Line, ma fille aînée m’offre : « Elle est à toi cette chanson », un coffret de 3 DVD avec du Georges Brassens, en veux-tu, en voilà ! (dont ce fameux extrait de l’émission belge de 1973, que je redécouvre tout ému)
http://img4.hostingpics.net/pics/480646Elle_est_a_toi01.jpg
Mon Beau-Fils Eric, me mets en chantier un nouveau  PC avec plein de cadeaux musicaux sur le disque dur, et par la force des choses et l’insistance de rester "d'esprit jeune", je découvre la technologie des fichiers mp3. Un mois plus tard je m’aperçois que Eric avait inclus un « dossier Georges Brassens » dans mon ordinateur, et curieux, je clique sur l’icône : « Qu’a-t-il mis comme CD ? »…. Pffffffff… j’y découvre l’intégral de "Tonton Georges"!... j’ai des larmes de joie.

Il se sera écoulé deux ans pour ma passion « Brassens » un peu délaissée depuis que je me suis marié reprenne de plus belle et que je devienne le fervent  comparse que vous commencez un peu à connaître.




et voici donc la vidéo enregistrée à 25 Km de chez moi, il y a 36 ans !

http://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w


c'est comme si c'était hier !

Bonne Nuit !

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (18-01-2009 17:06:07)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#5 19-01-2009 23:35:14

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Petite composition personnelle sans prétention


L’ombre...



Ô gué une guitare aux moustaches sournoises
Qui s’est cassé la pipe et qui ne fume plus,
Tant de vers composés, de chansons qui ont plu,
Du beau verbe d’antan à la rime grivoise,

Ô vibre encore en moi –toi- poète aux bons mots !
Anarchiste gentil, pacifiste rebelle,
Avec  de ces portraits poignants, en ribambelle,
Nos travers évidents, nos bonheurs et nos maux…

Ô chantre de Bobino plus fort qu’une légende,
Aujourd’hui tout autant ton ombre a ses sursauts :
Des cordes sur des bois, des doigts en soubresauts,
Tes refrains gratouillés sans fin qu’on redemande !

Ô toi qui n’aimais pas nous voir marcher au pas,
Non-conformiste et soucieux de n’emmerder personne,
Tes accords, tes tempos, sus au clairon qui sonne,
Tes ballades, tes chants qui ne s’effacent pas !

Oh ! Que n’ai-je eu la joie à t’admirer sur scène ?
Orphelin de cela, en suis-je stoïcien ?
Ma muse à taquiner, quoique peu musicien,
Tu m’as donné le goût de l’écriture saine…

Sitting Bull

Bonne Nuit


Sitting Bull

Hors ligne

 

#6 23-01-2009 21:49:03

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Nostalgie, nostalgie... ne boudons notre plaisir pour + ou - 10 minutes dans l' "Impasse"

http://www.youtube.com/watch?v=wbDLK49G … bDLK49GMxk

Bonne découverte

Hugh !

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (23-01-2009 21:49:43)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#7 23-01-2009 23:01:49

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Encore du souvenir en video :

http://www.youtube.com/watch?v=MB7NI1OL … B7NI1OLdFQ

Bonne Nuit

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#8 25-01-2009 01:05:46

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

http://ns1.hostingpics.net/pics/1959Bonjours_Brassens.jpg

Un extrait :

La Voix

Sa voix est un mâchefer irrégulier qui accroche tendrement les syllabes suspendues aux tableaux qu’elle décrit.   A l’intérieur de cette pierre noire scintillent des micas transparents.  L’oreille se surprend à mêler les craquements du vinyle à ceux du tabac que la gorge retient dans le flot des paroles. Curieusement, il y gronde la paix. C’est un souvenir du ton de ses ancêtres qui éteignirent les volcans pour en forger les dieux.

La part de soleil qui rôde dans les nasales vient réchauffer la terre encordée des mots. Le « méditer » qui dort en Méditerranée rappelle Socrate, car tout  pour lui  était d’abord parole, ainsi Brassens n’est-il pas un texte ni une musique mais cette voix  du soleil intérieur où mélancolie et ironie se font de solides gracieusetés.

Elle ne peut pas mentir puisqu’elle conte des fictions aussi authentiques que nos rêves. Mais au plus près du songe, là où la nuit a ses habitudes, on perçoit le grain du temps qui roule monotone.

Ses  r humides et lourds hésitent entre notre manière moderne et le roulé paysan, comme si la glaise était restée aux syllabes afin de ne pas perdre le lien entre le mot et le pas : c’est un rouleau qui engrosse le verbe.
Course rapide ou rêverie sans après, peu importe le pas, son  r broie notre orgueil souverain d’être au présent. Au beau milieu du palais, il est un « je suis là » qui dit l’être tout entier ; il rayonne au creux des grivoiseries et craque suavement dans le roulis des rêves.



Bonne Nuit


Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (25-01-2009 01:07:29)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#9 27-01-2009 13:09:30

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Hommage à Brassens pris dans un autre forum que nous avait déniché un amie répondant au joli pseudo  "Korrigan"

Parce qu'un poète de génie de meurt pas
Un matin j'ai osé entrouvrir cette grille
Qui conduit les croquants de la vie à trépas
Je voulais à tout prix rencontrer le gorille

De là, je suis parti comme une jolie fleur
Déguisé, pour la cause, en une peau de vache
Malgré les moqueries d'un merle persifleur
J'accélérais mes pas pour accomplir ma tâche

Je fis un premier tour chez les copains d'abord
Puis chez le vieux Léon et chez Bacchus, l'ivrogne
Le mouton de panurge avait viré de bord
Tandis que le grand Pan voyait rougir sa trogne



Dans ma ronde je vis, si vous me pardonnez
Un sujet repenti et même la camarde
Il restait quelques fleurs dans le trou de son nez
Semées par ce voyou, sans doute par mégarde

Je l'ai cherché partout, chez le tonton Nestor
Chez le brave Auvergnat, aux noces de Jeannette
Chez son oncle Archibald, chez la femme d'Hector
Même chez ses maîtresses Hélène et Marinette

Je l'ai cherché en vain, dans les bois de mon coeur
Chez sa Jeanne et auprès de son arbre superbe
Sous le bel amandier et chez le fossoyeur
Dans les près, les lilas et dans la mauvaise herbe

Lui qui n'avait jamais retiré son chapeau
Sauf pour cette poupée qui lui offrit sa bouche
Lui qui passait son temps à jouer du pipeau
Aux filles à cent sous qui partageaient sa couche

Il n'était nulle part ce joueur de flûteau
Ni sur les bancs publics, ni dans l'étroit passage
Où se pressent les gars sur les flancs d'un coteau
Au moment où Margot dégrafe son corsage

En lançant à Vénus ma ronde de jurons
En me mordant les doigts d'avoir raté ma tâche
Je vis passer au loin deux cocasses lurons
Le plus grand exhibait une fière moustache

En l'entendant chanter "Le rut, le rut, le rut !"
Je reconnus la voix de notre joyeux drille
Il tenait par l'oreille un vieux juge en bois brut
Qui en criant "Maman !", hurlait "Gare au gorille !"

Gare au gorille !

Marcel. Fakhoury (2005)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#10 27-01-2009 13:23:23

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

un ancien hommage
René Fallet ( 1954 )


Béni par les fées qui lui donnèrent ces trésors de Golconde, qui ont nom poésie et musique, Georges Brassens n'a eu qu'a vaincre un seul adversaire, l'ordre des choses, cet ordre des choses qui voulait qu'on soit gentil, mignon et civilisé vis à vis du public.
Il est des lois scéniques. Brassens n'a pas voulu qu'elles lui fussent présentées. Il n'en a fait qu'à sa mauvaise tête de mauvaise réputation et de mauvaise herbe. " S'ils aiment pas ça, c'est qu'ils sont c..." Ils ne l'étaient pas tant que ça, puisqu'aujourd'hui on chantonne "Margot", "Les bancs publics", chez Renault et ailleurs. Comme quoi l'intégrité paie plus que les concessions, le talent plus que le "métier", la personnalité davantage que la caricature. Dure leçon pour les cabots de toutes les sphères. Les amours-et les haines- que Brassens porte en son coeur lui ont ouvert toutes les portes, et ce sans saluer.


à +

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#11 28-01-2009 23:38:55

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Aimer Georges, ou se servir de lui...
Peut importe, Brassens marque les générations, aujourd'hui, encore :

http://www.linternaute.com/video/70051/ … -brassens/

Ca vaut ce que ça vaut, pourquoi bouder son plaisir !!!

Bonne Nuit

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (28-01-2009 23:40:11)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#12 29-01-2009 09:20:24

Les Ricochets
Invité

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Chapeau à Tibo, vraiment! Merci, Sitting Bull pour m'avoir fait découvrir cette ode. Mots judicieux à méditer, et cet esprit dilettante si cohérent!

 

#13 29-01-2009 15:57:00

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Surprise... là, je me suis senti refaire mon voyage à Sète l'an dernier au mois d'août, j'ai versé quelques larmes d'émotion !

http://www.dailymotion.com/video/k6xUg8S8lRBs379ZI7

Bonne écoute !

Il y a une version  "cover" avec diaporama  dans une autre rubrique :

http://www.lesamisdegeorges.com/forum/v … 115#p18115

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (29-01-2009 22:46:31)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#14 30-01-2009 17:17:44

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Brassens aurait émis cette réflexion :


"Je me suis dit :
"Pas la peine d'insister,
tu ne seras jamais un grand poète,
tu ne seras pas un Rimbaud, un Mallarmé,
un Villon (...)
Pourquoi, sur tes musiques, tu n'essayerais
pas tes poèmes? Des poèmes qui n'atteindraient
pas le genie mais qui feraient des chansons
potables, pas trop mal écrites."

(Andre Seve interroge Georges Brassens : Toute une vie pour la chanson)


.....

Modestie?... Fausse modestie?... peu importe ! seul un René Fallet (je pense bien) le
taquinait sur cette notion  : "Georges Brassens c'est le Roi de la fausse modestie" (Humour, ben voyons !)

Bonne Soirée.

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (30-01-2009 23:55:16)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#15 31-01-2009 01:39:43

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Salut Mathurin ,

Bien ressenti, je suis assez de ton avis, et je te souhaite la bienvenue sur ce forum...

et en guise d'accueil, je t'offre ceci, à toi et à tous les amis :


http://www.dailymotion.com/video/x11v8g … rges_music

Bonne Nuit.

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#16 31-01-2009 06:35:27

Les Ricochets
Invité

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Quel découvreur, ce Sitting Bull! Je suppose que vous connaissez ça, cher!?:

http://www.dailymotion.com/relevance/se … sens_music

Bonne journée. André.

 

#17 31-01-2009 11:59:51

mathurin
Invité

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Sitting Bull a écrit:

Salut Mathurin ,

Bien ressenti, je suis assez de ton avis, et je te souhaite la bienvenue sur ce forum...

et en guise d'accueil, je t'offre ceci, à toi et à tous les amis :


http://www.dailymotion.com/video/x11v8g … rges_music

Bonne Nuit.

Sitting

désolé, mon message a été supprimé et j'ai du me réinscrire!
bizarre!
sinon, merci pour le lien

 

#18 31-01-2009 19:39:54

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Brassens en 'Nouch' Swing Acoustic

trois adaptions de Georges qui ne me déplaisent pas du tout !

http://profile.myspace.com/index.cfm?fu … =369034487

j'aime beaucoup !

Bonne découverte !

Hugh !

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#19 31-01-2009 22:02:03

cfranny
Invité

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Quel guitariste ! Et quelle virtuosité verbale... J'ai bien aimé aussi, merci Sitting

 

#20 01-02-2009 17:32:03

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Mon brassens à moi, c'est toi...
Je vous laisse découvrir

Jacques Yvart

http://www.youtube.com/watch?v=6HxQxkVt … HxQxkVtxlU

Bonne écoute.

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#21 01-02-2009 22:27:08

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Comment on fait pour être ton ami?


http://www.dailymotion.com/playlist/xsm … -pou_music

J'ai ma combine

http://www.dailymotion.com/le-mauvais-s … comb_music

Ptites trouvailles sans prétention.

Bonne Nuit !

Sitting


Sitting Bull

Hors ligne

 

#22 02-02-2009 12:17:22

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

"Il avait l'air gentil..." (Hommage de Renaud à Brassens)



"Papa, t'as l'air triste", me dit parfois ma fille lorsqu'elle me voit en photo. Je ne vais quand même pas lui avouer que c'est parce que Georges Brassens est toujours mort. Quoique... Elle, au moins, me croirait et aurait bien raison. Elle me dirait alors, avec le bon sens énervant des enfants de son âge, que seuls les dieux sont immortels et que, de toute façon, elle ne croit pas en Dieu. Je lui répondrais qu'il n'y a pas de mal à croire, qu'il faut simplement éviter d'être sûr N'empêche que Brassens, c'est sûr, c'est un peu comme Dieu, à part les grosses moustaches. Un Dieu de la chanson qui aurait vraiment existé, puisque je l'ai vraiment rencontré deux fois.

La première fois que, de mes yeux gris-vert émerveillés, je l'ai vu comme je vous vois, c'était dans un ascenseur. Il allait au septième étage, j'allais chez moi, au cinquième, dans cet immeuble rose de la porte d'Orléans où vivait également Marie Dormoy, l'extravagante secrétaire et maîtresse de Léautaud. C'est à Mademoiselle Dormoy, précisément, que Monsieur Brassens rendait visite, en voisin, puisque nous habitions "à quatre pas de sa maison". Ce jour-là , dans cette cage en bois et de verre ( notre bel ascenseur n'avait pas encore été remplacé par l'actuel caisson de métal aux boutons lumineux), du haut de mes dix ans, j'eus le sentiment de me frotter à un monument, à un géant de la poésie et de la chanson. Géant, cet homme l'était aussi par la taille et par les épaules, ces épaules qu'il avait encore puissantes, en ce début des années 60. Moi, j'étais un gringalet navrant, plus vraiment enfant, pas encore jeune homme, et surtout ne soupçonnant pas qu'un jour je serais comme lui : chanteur. Pour l'heure j'étais fan, groupie, admirateur, amoureux. Je me précipitai chez moi, empruntai à mon père le 25cm de cire noire du "Georges Brassens n°1" au titre désuet de "Georges Brassens chante les chansons poétiques ( et souvent gaillardes ) de Georges Brassens", montai quatre à quatre les deux étages qui me séparaient de mon idole et obtins mon premier autographe. Mon père ne revit jamais son disque. Lorsque je le regarde aujourd'hui, trônant au-dessus de mon bureau près de trente ans plus tard, je crois parfois sentir encore la douce odeur du tabac qu'il fumait dans sa pipe en bois ce jour-là. C'est lorsque je devins chanteur, un peu par provocation, que je rencontrai Georges Brassens pour la seconde et dernière fois de ma vie. Ce fut, cette fois, sur un plateau de télévision. Après m'avoir timidement approché et chaleureusement encouragé à écrire et à chanter encore et toujours, il me fit le plus extraordinaire des compliments, puisqu'il me déclara qu'il trouvait mes chansons, je le cite : "merveilleusement bien construites". Bien construites... C'était l'homme qui avait écrit La mauvaise réputation, Le Gorille, Saturne, La Supplique... plus de cent chef-d'oeuvre -, c'était cet homme-là qui me disait que mes chansons étaient "bien construites". Après cela, tous les hommages me paraîtraient bien fades.

Aujourd'hui, dix ans après sa mort, Brassens ne m'a jamais autant manqué. Je l'écoute et le fais écouter plus que jamais, comme si, avec le temps, son écrasante supériorité sur nous tous, petits chanteurs, devenait plus évidente, plus éclatante.

Aujourd'hui ma fille a dix ans, elle connaît par coeur Brave Margot et Hécatombe et Marinette et tant d'autres, et quand elle voit Tonton Georges en photo, elle dit juste : "Il avait l'air gentil." Pas seulement l'air, Lolita, les paroles aussi...


la préface du livre en réference :
Georges Brassens Histoire d'une Vie Marc Robine & Thierry Séchan...
ce livre a été imprimé début des anneés 90
J'espère que vous apréciez ce partage.

Hugh !

Sitting-Bull

Dernière modification par Sitting Bull (02-02-2009 12:18:55)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#23 02-02-2009 22:17:15

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Brave Margot   façon Gypsy

http://www.youtube.com/watch?v=5QYbrz20 … QYbrz20e7o


1957 Au Coin du Feu

Du Brassens pur jus par lui-même

http://www.youtube.com/watch?v=L3Ha8Nan … 3Ha8NanlOQ

Bonne Nuit

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (02-02-2009 22:33:26)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#24 03-02-2009 13:00:44

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

"......Ce n'est pas moi qui ai appris les gros mots aux enfants.
Ce sont les enfants qui m'ont appris les gros mots".
Georges Brassens

là ceci vaut la peine d'être lu :

Mes rencontres avec Georges Brassens
par Jacques Bonnadier

http://velen.chez-alice.fr/bertin/orpai … assens.htm


....."Je n'ai pas l'esprit vacances, l'esprit touristique, l'esprit voyageur.
Moi, je voyage avec mes notes, avec mes mots". Même pas besoin de se mettre 'au
vert' ? "Même pas. Je suis au vert toute l'année. J'ai tout dans mes chansons :
la campagne, la mer, la montagne, les rivières, toute la nature. Et puis, comme
disait Xanroff, "j'ai mon voisin d'en face qui a des fleurs à sa fenêtre.
Ça me suffit" !
Georges Brassens

et d'autres choses.... allez lire ce lien !

Bonnne Journée

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (03-02-2009 13:09:54)


Sitting Bull

Hors ligne

 

#25 03-02-2009 13:07:50

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7412
Site web

Re: Aimez-vous Brassens?de paraphaser Françoise Sagan (Aimez-vous Brahms)

Les trompettes de la renommée

Grand Corps Malade


version "slam", comme on dit maint'nant... le lien You Tube :

http://www.youtube.com/watch?v=2tTUImNl … tTUImNlTCA


Pal mal, le texte à nu... et sans effet...

le texte de la chanson étant assez long, cela convient pour ce type de déclamation !

à vous de "prendre" ou pas !

Bonne journée

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (03-02-2009 13:09:04)


Sitting Bull

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson