Le forum des ADG

Vous n'êtes pas identifié.

#1 31-10-2008 16:32:01

Natacha
Membre
Date d'inscription: 29-08-2006
Messages: 353

La langue de chez nous....

Je viens si cela vous dit vous présenter une nouvelle rubrique.
Soucieuse de préserver notre belle langue française et notre patrimoine culturel ,
je vous proposerai de temps en temps de découvrir l'origine de quelques expressions
françaises que l'on utilise tous lors de nos discussions sans en connaitre le plus souvent l'origine.
C'est une petite dose de culture et de matière à discussion sur ce forum ou à la pause café...


Aujourd'hui pour commencer , honneur au bon maitre de ces lieus que l'on a souvent comparé
à ses début à un ...Ours mal léché! http://www.expressio.fr/expressions/etr … -leche.php

Signification :
Fuir la société, être grossier, mal élevé.

Origine :
L'expression avec sa signification actuelle, date du XVIIIe siècle.

Au XVIIe siècle, elle désignait un homme au physique ou un comportement grossier, puisqu'il était connu à l'époque, que le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.

Et l'ours étant un animal solitaire, celui qui fuit la société l'est aussi.


La femme est la poésie, l'homme la prose.

Hors ligne

 

#2 31-10-2008 16:53:10

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7511
Site web

Re: La langue de chez nous....

Hum du coup.... mal léché ou pas !


"Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué"


  Signification   



Il ne faut pas utiliser ou considérer comme acquise une chose avant de l'avoir en sa possession.



  Origine   



Cette expression provient d'un proverbe ancien : "il ne fault marchander la peau de l'ours devant que la beste soit morte". Elle signifie qu'il ne faut pas considérer comme acquis un avantage ou une chose avant d'être sûr de pouvoir en disposer.

Pas mal, Natacha... en apprendre un peu tout en s'amusant...

Sinon des expressions, voire diverses expressions remodelées très à sa manière, cela
foisonne dans l'oeuvre de Brassens.

Amitié à tous !


Sitting


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#3 31-10-2008 17:02:46

Natacha
Membre
Date d'inscription: 29-08-2006
Messages: 353

Re: La langue de chez nous....

Exact Sitting Bull
Cette locution proverbiale a été immortalisée par Jean de La Fontaine
dans une de ses fables (L'Ours et les deux Compagnons  ).

Cependant cette expression était déjà utilisée au Moyen-Age, l'ours n'y étant pas toujours cité :
      "vendre la peau avant qu'on ait la bête".


La femme est la poésie, l'homme la prose.

Hors ligne

 

#4 31-10-2008 17:24:29

TeeC
Membre
Date d'inscription: 15-11-2004
Messages: 3603

Re: La langue de chez nous....

L'endroit où, dans une publication, sont répertoriés les noms et fonctions des collaborateurs (rédaction, services commerciaux et administratifs) avec, toujours, celui de l'imprimeur, et bien évidemment celui du directeur de la publication se nomme l'OURS.

Dans les Pyrénées, oui, et dans les Alpes ? et en Belgique ?

Cherchez un peu, allez dans la bonne tanière et vous trouverez l'origine de  cet ours.


Mettez une chouette dans votre coeur. GB

Hors ligne

 

#5 31-10-2008 18:05:52

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7511
Site web

Re: La langue de chez nous....

Je connaissais pas l'OURS pour un terme d'impimeur, s'il figure au dictionnaire, je suppose bien que chez nous en Belgique, il est donc usité par les pros en ce domaine...

Une expression souvent utilisé humouristiquement  est  :

"L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours";.....

Quelque en connaît-il un bout sur celle-la...
Moi je vous avoue que non, sinon que je la trouve plaisante !

et on ajoute souvent ... ".......et qui a fait peur à l'ours et l'ours est parti"...

Bonne soirée

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (31-10-2008 18:07:24)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#6 31-10-2008 18:13:15

Le gorille
Membre
Date d'inscription: 06-03-2005
Messages: 1837

Re: La langue de chez nous....

Du temps que je vivais dans la ménagerie j'ai bien connu un ours mais....

Plus sérieusement:

D'après le ministère français de la culture, au 19ème siècle, l'OURS était le surnom donné au patron d'une imprimerie. Ce dernier, juridiquement responsable de ce qu'il publiait, était tenu de mentionner son nom et son adresse sur livres et journaux.

Par extension, l'ours désigne aujourd'hui l'endroit où, dans une publication, sont répertoriés les noms et fonctions des collaborateurs (rédaction, services commerciaux et administratifs) avec, toujours, celui de l'imprimeur, et bien évidemment celui du directeur de la publication (obligatoire)!

A cette version s'oppose, au moins, une autre origine de l'usage du mot OURS dans la presse. Nos amis anglosaxons déclarent que le terme OURS serait tout simplement le détournement du pronom possessif ours (les nôtres).


Les jeunes gorilles sont amicaux, mais ça leur passe vite.

Hors ligne

 

#7 31-10-2008 18:29:29

P'tit tono
Membre
Lieu: Toujours au bar
Date d'inscription: 25-08-2006
Messages: 2395

Re: La langue de chez nous....

Sympa cette nouvelle rubrique Natacha !
Pour en discuter ce ne sera pas à la pause café , mais au bistrot du coin
avec de bons compères.
Pour l'expression sur l'ours je demanderai l'avis de celui-ci......

http://images4.hiboox.com/images/4408/7f71c9f8775ce80c58306cbfcdf1ad5e.jpg


Dieu n'avait fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.
Victor Hugo

Hors ligne

 

#8 31-10-2008 19:10:59

Pierrot
Membre
Date d'inscription: 27-08-2006
Messages: 295

Re: La langue de chez nous....

TOUJOURS AU COMPTOIR DU COIN !


http://bdm.typepad.com/photos/uncategorized/homme__charge__par__un__ours.jpg


La lune est le soleil des statues.
         Jean Cocteau

Hors ligne

 

#9 01-11-2008 11:48:48

Bagou
Membre
Date d'inscription: 21-09-2006
Messages: 902

Re: La langue de chez nous....

Autre expression d'apparence vulgaire avec le mot "ours"
-Pine d'ours-
D'origine de la 1ère guerre il s'agit d'un rouleaux de viande de bœuf séchée,
roulés et ficelés dans la peau de l'animal...

Hors ligne

 

#10 01-11-2008 16:40:50

Natacha
Membre
Date d'inscription: 29-08-2006
Messages: 353

Re: La langue de chez nous....

Merci ami(e).

Très belle fable en effet....
Pour ceux(celles) qui ne connaissent pas :

L'Ours et l'Amateur des Jardins.

Certain Ours montagnard, Ours à demi léché,
Confiné par le sort dans un bois solitaire,
Nouveau Bellérophon vivait seul et caché :
Il fût devenu fou ; la raison d'ordinaire
N'habite pas longtemps chez les gens séquestrés :
Il est bon de parler, et meilleur de se taire,
Mais tous deux sont mauvais alors qu'ils sont outrés.
Nul animal n'avait affaire
Dans les lieux que l'Ours habitait ;
Si bien que tout Ours qu'il était
Il vint à s'ennuyer de cette triste vie.
Pendant qu'il se livrait à la mélancolie,
Non loin de là certain vieillard
S'ennuyait aussi de sa part.
Il aimait les jardins, était Prêtre de Flore,
Il l'était de Pomone encore :
Ces deux emplois sont beaux : Mais je voudrais parmi
Quelque doux et discret ami.
Les jardins parlent peu ; si ce n'est dans mon livre ;
De façon que, lassé de vivre
Avec des gens muets notre homme un beau matin
Va chercher compagnie, et se met en campagne.
L'Ours porté d'un même dessein
Venait de quitter sa montagne :
Tous deux, par un cas surprenant
Se rencontrent en un tournant.
L'homme eut peur : mais comment esquiver ; et que faire ?
Se tirer en Gascon d'une semblable affaire
Est le mieux : il sut donc dissimuler sa peur.
L'Ours très mauvais complimenteur,
Lui dit : Viens-t'en me voir. L'autre reprit : Seigneur,
Vous voyez mon logis ; si vous me vouliez faire
Tant d'honneur que d'y prendre un champêtre repas,
J'ai des fruits, j'ai du lait : Ce n'est peut-être pas
De Nosseigneurs les Ours le manger ordinaire ;
Mais j'offre ce que j'ai. L'Ours l'accepte ; et d'aller.
Les voilà bons amis avant que d'arriver.
Arrivés, les voilà se trouvant bien ensemble ;
Et bien qu'on soit à ce qu'il semble
Beaucoup mieux seul qu'avec des sots,
Comme l'Ours en un jour ne disait pas deux mots
L'Homme pouvait sans bruit vaquer à son ouvrage.
L'Ours allait à la chasse, apportait du gibier,
Faisait son principal métier
D'être bon émoucheur, écartait du visage
De son ami dormant, ce parasite ailé,
Que nous avons mouche appelé.
Un jour que le vieillard dormait d'un profond somme,
Sur le bout de son nez une allant se placer
Mit l'Ours au désespoir, il eut beau la chasser.
Je t'attraperai bien, dit-il. Et voici comme.
Aussitôt fait que dit ; le fidèle émoucheur
Vous empoigne un pavé, le lance avec roideur,
Casse la tête à l'homme en écrasant la mouche,
Et non moins bon archer que mauvais raisonneur :
Roide mort étendu sur la place il le couche.
Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami ;
Mieux vaudrait un sage ennemi.


La femme est la poésie, l'homme la prose.

Hors ligne

 

#11 01-11-2008 17:14:08

Marco
Membre
Date d'inscription: 27-08-2006
Messages: 1152

Re: La langue de chez nous....

auboisdemoncoeur  a écrit:

On parle d'ours: connaissez-vous le pavé de l'ours de Jean de la Fontaine? Qui n'en a jamais reçu de quelque ami, je vous le demande.  Dans la fable "L'ours et l'Amateur des Jardins" un ours émoucheur tue son ami avec un pavé.

DEMONSTRATION EN IMAGE

http://images0.hiboox.com/images/4408/7af1c6fcd27a8d0fed2f22826da347f9.jpg


Afin d'amuser la galerie
Je crache des gauloiseries.

Hors ligne

 

#12 01-11-2008 19:44:31

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7511
Site web

Re: La langue de chez nous....

Et ici l'affable plutôt que la fable !!

http://ns1.hostingpics.net/pics/289906ours_et_poupee.jpg


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#13 01-11-2008 21:33:05

TeeC
Membre
Date d'inscription: 15-11-2004
Messages: 3603

Re: La langue de chez nous....

Bienvenue auboisdemoncoeur.
Comme TeeC= copains, c'est vrai qu'il m'arrive de me promener sur le site sans accents, sans cédille, mais avec amis & humour.
Peut-être qu'avec d'autres messages j'arriverai à savoir qui est auboisdemoncoeur.

Dernière modification par TeeC (02-11-2008 20:05:56)


Mettez une chouette dans votre coeur. GB

Hors ligne

 

#14 01-11-2008 22:13:57

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7511
Site web

Re: La langue de chez nous....

Pour en revenir à Georges Brassens
Raymond Devos l'appelait :
"L’ours bien léché de la chanson française".


Bonne Nuit

ah!... oui , bienvenue à Auboisdemoncoeur

Hugh !

Sitting

Dernière modification par Sitting Bull (01-11-2008 22:14:47)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#15 02-11-2008 07:34:19

TeeC
Membre
Date d'inscription: 15-11-2004
Messages: 3603

Re: La langue de chez nous....

Le décalage horaire n'est pas propice à la réflexion, à la perspicacité. Et puis, il y a un piège, voilà que notre ami ABDMC, aboisdemoncoeur lui qui habite le pays des immenses forêts, d'érables, des rables et des bucherons qui chantent ( enfin on nous le dit) voilà donc que notre ami a choisi un tout petit bois.
ABDMC, ç'est inélégant donc salut auboisdemoncoeur. Et pour aller à ce joli bois, un clin doeil à l'ami P'tit tono  tu passes donc par ta porte des lilas, et sous l'amandier, clin d'oeil à P'tit tono, tu ne l'as pas oublié : le vin.

Dernière modification par TeeC (02-11-2008 20:06:35)


Mettez une chouette dans votre coeur. GB

Hors ligne

 

#16 02-11-2008 07:58:35

P'tit tono
Membre
Lieu: Toujours au bar
Date d'inscription: 25-08-2006
Messages: 2395

Re: La langue de chez nous....

Tiens on m'interpelle dès l'aube....
Je ne sais qui se cache derrière ABMC mais si j'ai bien compris
notre nouvel ami serait du Canada !...
Puisqu'il est question de l'ours puis du vin , voici en guise
de bienvenue une boutanche que connait surement notre nouveau compère !


http://images4.hiboox.com/images/4408/a710ddac544c02422c3cb98d8cae9b84.jpg


Dieu n'avait fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.
Victor Hugo

Hors ligne

 

#17 02-11-2008 11:28:13

Natacha
Membre
Date d'inscription: 29-08-2006
Messages: 353

Re: La langue de chez nous....

Je vois que vous vous piquez au jeu ! (tiens encore une expression qui fera débat une autre fois)...

Autre expression familière et lue lors du décès de Brassens:
Casser sa pipe http://www.expressio.fr/expressions/casser-sa-pipe.php
qui veut dire bien sûr mourir. (Oui je sais c'est le jour des morts...)

L'origine exacte de cette expression n'est pas véritablement connue.
Elle est employée avec ce sens depuis la fin du XVIIe siècle.
Elle semble apparaître pour la première fois dans les Mazarinades en 1649  où elle est utilisée au sens d'enrager (crever de rage).Mais plus probablement je pense au temps de l’empire Napoléonien, sur les champs de bataille, on faisait un peu avec les moyens du bord !
En effet, pas d’anesthésie, pas vraiment d’hygiène.
Donc pour les médecins, pour amputer les blessés grave, il a fallu trouver une méthode rapide pour la douleur !
On plaçait donc dans la bouche du blessé une pipe en terre cuite, afin qui morde dedans pour tenter de résister à la douleur…
Si le choc était trop violent et qu’il ne succombe pendant l’opération, il lâchait forcément la pipe de sa bouche qui tombait sur le sol en se cassant !
Il cassait sa pipe.

Bon dimanche.


La femme est la poésie, l'homme la prose.

Hors ligne

 

#18 02-11-2008 14:30:27

P'tit tono
Membre
Lieu: Toujours au bar
Date d'inscription: 25-08-2006
Messages: 2395

Re: La langue de chez nous....

...alors pourvu que je n'casse pas ma pipe ! !

http://images0.hiboox.com/images/4408/1ceb694a08ca981d76470899bf577d6b.jpg


Dieu n'avait fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.
Victor Hugo

Hors ligne

 

#19 02-11-2008 16:02:21

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7511
Site web

Re: La langue de chez nous....

Je suis un pauv' type,
J'aurai plus de joie :
J'ai jeté ma pipe,
Ma vieill' pipe en bois,
Qui' avait fumé sans s' fâcher,
Sans jamais m' brûler la lippe,
L' tabac d' la vache enragée
Dans sa bonn' vieill' têt' de pipe...
J'ai des pip's d'écume
Orné's de fleurons,
De ces pip's qu'on fume
En levant le front,
Mais j' retrouv'rai plus, ma foi,
Dans mon coeur ni sur ma lippe,
Le goût d' ma vieill' pip' en bois,
Sacré nom d'un' pipe !


Juste pour le clin d'oeil, nom d'une pipe !
Nom d'une pipe au lieu de nom de "Dieu" pour adoucir  l'atteinte à qui vous savez, là-haut !
...et parfois aussi adouci par nom d'un chien, nom d'un ptit bonhomme, nom de nom !

évidemment  "pipe", nom d'origine à fellation controlée, et hum, pour les coquins, entre adultes avertis, j'ignore d'où vient l'expression "faire une pipe"?

immanquablement, le double sens et les calembours risquent de se pécipiter !

Bon dimanche, et sorry pour ce petit dérapage !

Hugh !

Sitting


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#20 02-11-2008 16:13:59

Pierrot
Membre
Date d'inscription: 27-08-2006
Messages: 295

Re: La langue de chez nous....

Nous y voilà !
Sitting l 'a fait....
Cela permet en tout cas de faire un petit clin d'oeil à Henri Tachan un peu trop oublié de nos jours !

Une pipe à pépé

Adolescent paumé
Qui saigne les vieillards
Pour d'la menue monnaie,
Quelques pauvres liards,

Donne-leur donc, au lieu
D'un coup de yatagan,
Le p'tit coup du Bon Dieu,
Un dernier bon moment...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Infirmière dévouée,
Au fond d'ton hôpital,
Au lieu du comprimé,
Du calmant, du bocal,

Au lieu du thermomètre,
Cette épée d'Damoclès,
Donne donc à l'ancêtre
Une ultime caresse...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Adultes répugnants,
Qui clouez au fauteuil
Grand'papa, Grand'maman
Comme dans un cercueil,

Au lieu de vous cacher
Pour d'intimes prouesses,
Allez donc les chercher :
Ça leur r'f'ra un'e jeunesse...

Fait'es une pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Au chevet de nos vieux,
Sont penchés des cornettes,
Les corbeaux du Bon Dieu,
Les curés, les nonnettes.

Au lieu de ces oiseaux,
Donnez-leur des marins
Et des putes pour un beau
Dernier petit coup d'rein...

Fait'es une pip'e à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

La vieillesse, mes frères,
C'est pas le paradis.
Ce s'rait plutôt l'enfer
Des plaisirs interdits,

Car, à quatre-vingts ans,
- Papa Hugo l'a dit -
On cach'e son sentiment
Dessous ses bigoudis...

F'sons un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon


La lune est le soleil des statues.
         Jean Cocteau

Hors ligne

 

#21 02-11-2008 17:06:41

Yann T
Membre
Date d'inscription: 31-08-2006
Messages: 334

Re: La langue de chez nous....

Je ne savais pas...Alos çà c'est "Faure" !!


De la musique avant toute chose.
Paul Verlaine.

Hors ligne

 

#22 03-11-2008 05:24:10

Marco
Membre
Date d'inscription: 27-08-2006
Messages: 1152

Re: La langue de chez nous....

Allons l'ami il ne faut pas être ainsi défaitiste .
Tout espoir n'est pas perdu , chante donc plûtot ceci :

Quand nous serons ancêtres,
Du côté de Bicêtre,
Pas d´enfants de Marie, oh ! non,
Remplacez-nous les nonnes
Par des belles mignonnes
Et qui fument, cré nom de nom ! 
Et qui fument, cré nom de nom !!


Afin d'amuser la galerie
Je crache des gauloiseries.

Hors ligne

 

#23 03-11-2008 11:59:26

Natacha
Membre
Date d'inscription: 29-08-2006
Messages: 353

Re: La langue de chez nous....

Une vraie salle de garde !....
Quoique j'aurais du m'en douter .
Franchement vous n'y aller pas par quatre chemins http://www.expressio.fr/expressions/ne- … hemins.php

Signification:
Aller droit au but, sans user de moyens détournés.
Agir sans détour.

Origine:
Quand vous voulez aller le plus rapidement possible d'un point à un autre, vous choisissez le chemin qui vous semble le plus adapté et vous le suivez.
En aucun cas il ne vous viendrait l'idée de passer tour à tour par quatre chemins différents (enfin, j'ose l'espérer !).

Cette métaphore date du milieu du XVIIe siècle.
L'idée qu'elle véhicule est très simple : il n'y a qu'un seul chemin pour aller efficacement d'un endroit à un autre ; en essayer d'autres ne serait que pure perte de temps.
Par extension, il faut faire de même lorsqu'on agit : aller droit au but (au risque d'écraser tout sur son passage ou de manquer cruellement de tact ) !

-Comme disait Pierre Dac, « le chemin le plus court d'un point à autre est la ligne droite, à condition que les deux points soient bien en face l'un de l'autre. »
- La seule exception, c'est quand on veut aller à Rome, puisque, comme chacun sait, tous les chemins y mènent...n'est-ce pas Mr Brassens ??


La femme est la poésie, l'homme la prose.

Hors ligne

 

#24 03-11-2008 15:26:35

Bagou
Membre
Date d'inscription: 21-09-2006
Messages: 902

Re: La langue de chez nous....

Précisions trouvées sur la toile...

L'expression daterait de 1656.

Certains parlent du destin, et le représentent sous la forme d'une croisée de chemins : quoi qu'il arrive et quel que soit celui qu'on décide de prendre, on parviendra au même résultat, simplement, si on ne choisit pas le "bon" chemin, le chemin le plus direct, on perdra du temps et de l'énergie. C'est cette idée que véhicule l'expression.
Les 4 chemins étant ceux qui forment la croisée. Peut-être en lien avec les 4 points cardinaux ?
L'expression est souvent employée pour qualifier une personne qui a pu choquer par sa franchise, jugée peu diplomatique. Mais, si elle traduit un certain désaccord, celui-ci porte uniquement sur la manière de "faire", mais pas sur ce qui a été dit.
Quoi qu'il en soit, que l'on croit ou non à l'existence d'une destinée, choisir sa voie selon ses propres valeurs reste peut-être la meilleure façon d'avancer... quel que soit le chemin !

Hors ligne

 

#25 03-11-2008 18:09:38

P'tit tono
Membre
Lieu: Toujours au bar
Date d'inscription: 25-08-2006
Messages: 2395

Re: La langue de chez nous....

Merci pour la petite leçon d'histoire cher auboisdemoncoeur !
Moi je préfère les chemins qui mènent au Rhum plutôt qu'à Rome....
Tiens j'ai trouvé au fond de la cave une boutanche de circonstance:

http://images0.hiboox.com/images/4508/5ce8f94441fc15ecdcdce730a588e2cd.jpg


Dieu n'avait fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.
Victor Hugo

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson