Le forum des ADG

Vous n'êtes pas identifié.

#76 30-10-2014 22:49:58

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

MARC DEVILCHABROL

Auteur-compositeur

http://marcdevilchabrol.com/

......

Ici un hommage à Brassens :

Il a cassé sa pipe
:

http://marcdevilchabrol.com/il%20a%20casse.html

et ici un modeste clip :

http://www.youtube.com/watch?v=9qtzgWmJFkk

Bonne Découverte.

Bonne Nuit à Toutes, Tous.


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#77 31-10-2014 09:53:25

ninon9
Membre
Date d'inscription: 05-04-2009
Messages: 7518

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Merci Korrigan pour ce beau texte de Marcel FAFHOURY, compêtement inconnu (pour moi, du moins!)  au bataillon de ceux qui aiment et chantent BRASSENS...

Ainsi, Sitting que ce non moins touchant et joli hommage de Marc Devil-Chabrol que je découvre avec bonheur!...bien écrit, bien chanté!

Je ne les connais pas, disais-je et je suis ravie qu'avec vos participations,nous ayions pû, au moins ici, les sortir de leur isolement, et faire en sorte que leurs créations aient au moins l'honneur d'être publiées ici pour ceux apprécient leur geste!


...en rigolant pour faire semblant de n'pas pleurer...

Hors ligne

 

#78 31-10-2014 19:56:38

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

ninon9 a écrit:

Ben, dans tout ça, faudrait surtout pas oublier notre Jean-Marc!!!

   Jean Marc DESMESROPIAN

"HOMMAGE A  TONTON GEORGES"

http://www.youtube.com/watch?v=7vCnPP31FlY

(Bougez pas, je vous cherche les paroles!)

Reçu l’accord (quoique je pensais bien qu’on l’avait à 99,99999 %), dans ma boîte à mails, de JMD, pour publier les paroles de sa chanson clin d’œil…
A remarquer, des rimes en « age » comme dans   La Chasse aux Papillons


Jean-Marc Dermesropian :

En 1998, je me suis amusé à écrire une chanson bourrée de citations. Toutes sont ‘brasséniennes’  à l’exception de deux, l’une tirée s’un poème de Charles Baudelaire et l’autre d’un chanson du répertoire de Hugues Aufray … je l’ai intitulée simplement « Hommage à Tonton Georges ».
JMD

Hommage à Tonton Georges

C’est une jolie fleur Margot dans ton corsage
Qu’un jour Tonton Nestor de sa patte crochue
Délogea d’un seul coup d’un seul et sans ambages
Détroussa ton jupon enleva ton fichu

Criant à l’imposteur les gens du voisinage
Mirent tous sens dessus-dessous pour la mater
Car ce fieffé goujat vaillant malgré son âge
Callipyge en voulant à ta rotondité

Traité de tous les noms des oiseaux de passage
Par les sycophantes du pays de vertu
A l’ombre d’un vieux chêne au milieu du village
On jugea que Tonton devait être pendu

Par les choses pardi condamner cet outrage
Par son pêché mignon ce serait plus cinglant
Plus de connard chez nous même en temps d’orage
Plus de mari jaloux de ce chantre bêlant

Sur ces entrefaites là revenant de la plage
La femme d’Hector dit à ses anciens amants
Honte à celui-là qui conseille d’être sage
Que la vie serait terne à mon sein palpitant

Les hommes tous en chœur se mirent à l’ouvrage
Même le vieux Léon et son accordéon
Avec Mimi Suzon couchés dans les feuillages
Ne feront plus jamais la chasse aux papillons


voilà, on la remet :

http://www.youtube.com/watch?v=7vCnPP31FlY


Trouvé dans son livre :

Brassensophiles Brassensolâtres  Brassensopathes, qui est un anecdotier


http://img15.hostingpics.net/pics/600935couverture.jpg


où l’on y retrouve la même verve que dans Le Fantôme (où JMD avait imaginé Brassens rôdant au Festival de Vaison-la-Romaine), mais ça sent le vécu, parfois ça prête à  la méditation, à la réflexion ;  certaines anecdotes demandent une relecture où l’on y puise le sel caché, mais son livre est souriant à lire si vous me permettez l’image. Beaucoup de phrases, sans vergogne, sont fragmentées  avec du parler pur jus "Tonton Georges".



Bonne Soirée à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (31-10-2014 20:56:27)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#79 04-11-2014 20:38:26

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Hommage à Georges Brassens

Poème-hommage à Georges Brassens contenant les titres des 136 chansons qu'il a enregistrées...


trouvé là

Le Blog de "Critikator"


http://critikator.blogspot.be/2011/11/h … ssens.html



La rose, la bouteille et la poignée de main,
L’amitié, la beauté, la bonté et le vin
Pour ce bonhomme sont les symboles parfaits.
Sa musique et ses mots feront des ricochets
Dans nos cœurs comm’ dans l’eau de la claire fontaine
La mauvaise herbe pousse au pied de ce grand chêne
Accueillant, comme hier, les oiseaux de passage.
Le bougre ne craint pas ni le vent ni l’orage
Et son ombre est pareille à l’ombre des maris
Où les bêtes à deux dos sont si bien à l’abri.

Quand on a mauvaise réputation à Sète
Il suffit de passer le pont, guitare prête,
D’emprunter vite la route aux quatre chansons
Pour monter à Paris redorer son blason.
Sans ses maman, papa et Corne d’aurochs loin
Il fallut conquérir croquants et Philistins
Heureusement pour lui il y avait la Jeanne,
Germaine Tourangelle et de galantes dames
Ainsi qu’oncle Archibald et surtout ce bougnat,
Ami qui inspira Chanson pour l’Auvergnat.

Bientôt ce mécréant bâti comme un gorille
Rendit sur scène hommage à sa première fille
Aux casseuses aussi, misogynie à part
La Ballade des gens qui sont nés quelque part,
Qui de Montélimar, qui de Choisy-le-Roi,
Il fallait y penser, c’est beau, putain de toi !
Et ce mauvais sujet repenti, si modeste
Devint soit pornographe aux chansons plutôt lestes
Soit ce Moyenâgeux qui a si bien décrit,
Tel Villon, le fameux verger du Roi Louis.

La femme dans sa vie, il l’aima au pluriel :
De la brave Margot, à Pupchen et Mireille
De la fille à cent sous jusques à la marquise,
Mélanie, Colombine et Vénus callipyge
Sans l’entraîner jamais à la marche nuptiale.
Il n’y a pas d’amour heureux quand on s’installe.
Il sait trop que le temps ne fait rien à l’affaire
Que Cupidon s’en fout, fait fi de la prière.
Joue donc les Don Juan, fais-les vibrer « Nounours »
Mets à part Pénélope et embrasse les tous.

Qu’il dise sans sourire : « Je suis un voyou »
Quelle image traîtresse et lui même il avoue :
«Je m’ suis fait tout p’tit pour un coin d’ parapluie
Le temps passé à l’ombre du cœur de ma mie
Il m’a paru bien doux et au bois de mon cœur
A grandi l’amandier tel une jolie fleur »
En moutons de Panurge on fut plus d’un million
A vouloir découvrir la chasse aux papillons
Ou les sabots d’Hélène ô combien érotiques,
A rêver de Fernande au pouvoir « élastique »

Bien qu’aimant effeuiller souvent la marguerite
C’est « les copains d’abord » son idée favorite.
Quatre-vingt-quinz’ pour cent d’amitié dans son cœur
Qui ressemble à l’amour vraiment comme une sœur.
Il aime autant, et sans concurrenc’ déloyale,
La cane de Jeann’, ses chats, le petit cheval,
Que son tonton Nestor, le vieux Léon, l’ancêtre,
Les quatre bacheliers, grand-père de Bicêtre
Et le pauvre Martin, sale petit bonhomme,
Qui hantent ses chansons en aimables fantômes.

J’aime à l’imaginer au bistrot La Marine
Ironisant parfois sur une Bécassine,
Admirant les passantes alors que Marinette
La serveuse, entassait, épaves, les canettes.
Il devait écouter la ronde des jurons
D’ivrognes égarés, patriotes, ex-troufions
D’ la guerr’ 14-18, l’avant-dernier « Grand Pan »,
Buvant pour oublier les funéraill’ d’antan.
Quand les pensées des morts se diluent dans le vin,
Mourir pour des idées comme ça semble vain !

Comme il faut d’indulgence et de chaleur au cœur
Pour écrire Les Stances à un cambrioleur,
L’élégie à un rat de cave ou La tondue,
Et Celui qui a mal tourné, bien entendu.
N’oublions pas La complainte des fill’ de joie
Ça, putain non, sauf le respect que je vous dois.
Bien qu’étant mécréant, on peut aimer en homme
La pas très religieus’ Légende de la nonne
Et vouloir célébrer la messe du pendu
Sans se soucier si le bon Dieu l’avait voulu.

Dans l’œuvre de Brassens, il n’y a rien à jeter.
Sonnez, sonnez, trompettes de la renommée
Son testament sera, défi au temps qui passe,
Art parmi les quat’z’arts, dans les livres de classe
Et La ballade des dames du temps jadis
Ou le Gastibelza, que l’on croirait ses fils,
C’est auprès de mon arbre un bouquet de lilas,
C’est l’anneau de Saturne à l’éternel éclat.
Il a, tout en faisant le père Hugo cocu,
- Le bel assassinat – mis la musique en plus.

Quatre-vingt-un : l’automne en affreux fossoyeur
Dépêche la camarde à ce pauvre pêcheur.
Le mot « fin » au dernier bulletin de santé,
S’il ne crée la tempête dans un bénitier,
Fait pleurer les deux oncles et la femme d’Hector,
Une foule d’amis, d’inconnus de tout bord.
Et on a vu les amoureux des bancs publics,
Cessant de s’embrasser, fredonner La supplique
Oui, pour être enterré à la plage de Sète ;
Merveilleux testament, pied de nez de poète.

Parfois la mort d’un seul nous semble une hécatombe.
Mais ce trompe-la-mort ne gît pas dans sa tombe :
La faucheuse s’est vue dedans son sarcophage
Recevoir une non-demande en mariage.
Car le petit joueur de flûteau d’un ton doux
Lui a dit : « C’est sûr, j’ai rendez-vous avec vous ;
C’est mes amours d’antan que je visite au ciel
Et malgré vos yeux doux je rejoindrai ma belle.
Point de lèche-cocu, d’histoire de faussaire,
Ou gare à la fessée, suaire ou pas suaire.

On ne f'ra pas la ballade des cimetières
Il n’aurait pas aimé, trop modeste, trop fier,
Qu’on lui fît les obsèques d’un roi, d’une reine
Mais d’aussi simples que l’enterr’ment de Verlaine,
Et qu’un bon mois après le vingte-deux septembre,
Il retrouve là-haut, si chers à son cœur tendre,
Et le père Noël et la petite fille,
Que le nombril des anges ait l’aspect du nombril
Des femmes d’agent, et qu’il ait aux cieux la cote
Tout comme dans la princesse et le croque-notes

ou là :

http://critikator.blogspot.be/2011/11/h … ssens.html

.....

Fameux "assemblage" !

Bonne Nuit à Toutes, tous

Dernière modification par Sitting Bull (04-11-2014 20:40:47)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#80 07-11-2014 22:26:02

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Il y a un défaut qui est en moi et sans doute difficile à dominer, à éliminer, bien que la chose soit mineure et n’affecte pas grandement mon comportement vis-à-vis d’autrui…
Je suis très-très légèrement  dyslexique, j’ai tendance, dans les chiffre ou dans les mots, à  les voir  écrits autrement qu’ils ne le sont, les recopier, les mémoriser différemment, et donc parfois ne retenir que la faute dans mon inconscient visuel… mais je le précise, c’est un trouble léger.
Depuis belle lurette, que la maman de Georges Brassens me le pardonne, j’étais convaincu que Dame Elivira était une Dragosa (d’où mon premier vers … un jour de drague, osa ; pour commettre un calembour  et  une rime riche) alors qu’elle est née Dagrosa… c’est aussi bêtement que cela que l’idée de l’hommage a germé : « drague, osa – Dragosa »
L’ami André a rectifié… et tiens !... tiens !... il ne m’a pas taquiné sur cette erreur…
Enfin, j’ai écrit : « cela n’affecte pas grandement mon comportement vis-à-vis d’autrui », toutefois, si un jour vous venez manger en mon établissement, vérifiez tout de même votre addition en me quittant…

Allez, on se remet la voix d’André et sa guitare

Brassens, entre le 22 et le 29   (voir page 2, #41, de cette rubrique)

Cliquez sur le lien URL, ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/x28hhx … e-29_music


.....................

Et ici une autre touchante surprise que je viens de retrouver. André me l'avait chanté et mis en musique  "L'ombre" (je l'ignorais, car j'avais pris quelques jours de congé loin du  "Net", à cette époque-là) :



L'ombre  (voir page 2, #27, de cette rubrique)

Cliquez sur le lien URL, ci-dessous :


http://www.dailymotion.com/video/xi2dwt … rd-s_music


Bonne Nuit à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (08-11-2014 21:21:06)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#81 07-11-2014 23:05:48

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Trouvé dans le site de Didier Delahaye, je suppose bien que ceci est de sa plume :


Stances à un auteur-compositeur

Prince des mots en vers et de la gaudriole
Toi dont j'ai visité la tombe et la maison
Cependant qu'au-delà tu fais des cabrioles
En ton nom en anglais je refais tes chansons.

Sache que j'apprécie à leur valeur du reste
Les mots que tu égrèn's dans un français comptant
La langue de Molièr' te sied comme une veste
Mais elle n'en est qu'une, faut vivre avec son temps.

Car, sais-tu, de nos jours il est fort nécessaire
De battre dédaigneux l'exécrable ignorance
Qui arros' la Bastillle à chaque anniversaire
Ell' ne pisse pas loin, notre charmante France.

Autre signe de bourgeon éclos sur le tard
Si dès mes dix-huit ans j'ai mis ailleurs le cap
Tes chansons languissaient dans mes cœur et guitare
Je les ressors enfin pour ma dernière étape.

Pour toutes ces raisons, vois-tu, je te fredonne
Dans la langu' de mon Nord, de l'Europ' de demain
Ce que tu m'as offert, à d'autres je le donne
Ça aurait pu tomber dans de bien pires mains.

D'ailleurs, moi qui me gratte avec tes chansonnettes
Si je devais un jour rencontrer le succès
Je n'en finirais pas de tirer ta sonnette
Je deviendrais un peu ton complice, qui sait ?

En chantant ton butin, foin de tout marchandage
Je ne vais nullement fair' la cour aux antennes
Y a pas trop de danger que j' te mette à la page
La mode et moi c'est trois, je me fous des Top Ten.

Foi de ce que tu dis avecques tant de charme
Au plus profond de moi résonne d'un soupir
Dans le parler barbar' je raffûte ton arme
Et je bats la campagne au nom de ton empire.

Mots-en-vers, mon ami, que ton bien me profite
Que ta muse m'accorde une honnête pension
Sans remords, toi et moi jamais ne serons quittes
Je te devrai toujours cent-dix-neuf(e) chansons.

Post-scriptum, si Mariann' est cell' que tu préfères
Sache qu'on apprécie ici le calendo'
Alors aux Amériques, chante avec moi tes vers
Tandis que l'hexagon' se tape des MacDo'.


son site :  Didier Delahaye

http://brassensredux.com/French/intro.htm


Bonne Nuit !

Dernière modification par Sitting Bull (07-11-2014 23:07:49)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#82 08-11-2014 21:27:39

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

HUGO ET BRASSENS

Je vis en poésie à l'ombre de deux princes
L'un se nomme Hugo l'autre Georges Brassens
L'un est un océan une lame un récif
Et l'autre un fleuve immense où dansent des esquifs
Poète du tumulte et de la démesure
Poète pacifique aux secrètes blessures
L'un s'adresse à la foule au ciel aux profondeurs
L'autre chante en sourdine un petit air frondeur

Tous deux aimaient Paris les grisettes les poulbots
L'un chanta Notre-Dame et l'autre un vieux bistro
Ils chantèrent les fleurs qui vendent leur beauté
Les biches préférant aux cerfs les sangliers
Poète aux cent mille vers qui résonnent encore
Poète à la guitare aux célèbres accords
Tous deux dénoncèrent l'autorité fatale
La morale hypocrite et la peine capitale

L'un parle de la mort et des cieux entr'ouverts
L'autre doute et se moque impertinent trouvère
L'un gît au Panthéon où dorment les héros
L'autre sous la terre natale de l'Hérault
Un siècle les sépare mais ils étaient semblables
Sous le verbe cruel la bonté ineffable
La soif de liberté pour tout le genre humain
Et l'immortel espoir dans le creux de leur main

Je vis en poésie à l'ombre de deux princes
L'un se nomme Hugo l'autre Georges Brassens.


Jean-Paul Sermonte, le 9 mars 2004

.....

C'est beau Jean-Paul !

Je me suis permis de le recopier, ici, que Toutes, Tous, nous  en profitions.

Amitié.


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#83 09-11-2014 07:41:50

ninon9
Membre
Date d'inscription: 05-04-2009
Messages: 7518

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Et tu as bien fait, Sitting! ce poème a doublement sa place ici!

Très beau poème, en plus!


...en rigolant pour faire semblant de n'pas pleurer...

Hors ligne

 

#84 09-11-2014 07:56:02

GILDAS
Membre
Date d'inscription: 17-02-2007
Messages: 3873

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

c'est magnifique !!!


Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
se borne à ne pas trop emmerder ses voisins

Hors ligne

 

#85 09-11-2014 17:57:38

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Certaines émissions "pluzz rediffusions françaises télés" ne sont pas toujours autorisées de réception chez nous, ainsi dernièrement, je n'ai su revoir le 29 du mois dernier l'hommage de Juliette sur France 5

Aussi, si vous pouviez me faire savoir, si vous savez capter ce billet de Vincent Engel (ça date un peu, c'est d'un divertissement populaire de la RTBF intitulée "Sans Chichis", télé belge)

Allusions au côté "coquin" de Brassens

http://www.rtbf.be/video/detail_1-octob … gel?id=929


Voilà.


Bon Dimanche à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (09-11-2014 18:25:39)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#86 09-11-2014 18:15:00

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Pour les seins de Margot, on est tous un peu voyous, un peu voyeurs.
C'est bon jusqu'au bout. Réception en Aveyron.

Hors ligne

 

#87 09-11-2014 19:45:15

PP_OuaibeMastère
Administrator
Lieu: Enghien les Bains
Date d'inscription: 19-08-2006
Messages: 972

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Je partage l'avis de Grand Chef et de Gildas sur le poème de JPS.
Je suis passionné de poésie et Victor Hugo est pour moi un très grand Monsieur.
J'ai rencontré la poésie de Jean-Paul Sermonte en 1990. Un ami m'a fait écouter "Histoire d'un amour" et j'ai pleuré tellement ce poème m'a ému.
Ensuite, j'ai rencontré Jean-Paul et j'ai lu tout ce qu'il a écrit. Les romans, Les contes pour enfants, les histoires avec sa maman, les grands chanteurs racontés aux enfants, les poésies mystiques, les poésies d’amour, les poésies sur la vie, sur la liberté et bien d’autres choses encore.
Jean-Paul est pour moi un très grand poète et écrivain. Personnellement, je le place en seconde position après Victor Hugo dans ma préférence. Viennent ensuite Jacques Prévert, Boris Vian et quelques autres dont je vous parlerais si cela vous intéresse.

Il est un ami poète qui fait des émissions sur la poésie à Radio Montpellier. Il s’agit de Christian Malaplate. Vous pouvez écouter ses émissions sur le site :

http://www.tracesdelumiere.fr

Avant la fin de l’année, il m’a confié qu’il ferait une émission sur la poésie de Jean-Paul. J’en suis très heureux. Il est temps qu’un géni de la poésie comme lui soit mis en valeur et que de nombreuses personnes puissent profiter de la délicatesse et de la beauté de ses textes.

Je remercie l’Univers d’avoir permis que je lise VH très jeune et de m’avoir fait rencontrer JPS.

VH et JPS ne me quittent jamais, j’ai leurs œuvres complètes en permanence sur moi sur une modeste petite tablette Galaxy 7 pouces. C’est toujours un vrai bonheur de les lire, lorsque un moment de liberté le permet.

Hors ligne

 

#88 09-11-2014 20:27:12

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Pour les seins de Margot, on est tous un peu voyous, un peu voyeurs.
C'est bon jusqu'au bout. Réception en Aveyron.

Hors ligne

 

#89 09-11-2014 21:57:15

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Merci André,

Ca me fait plaisir de savoir  que  "Pour les seins de Margot, on est tous un peu voyous, un peu voyeurs".  est capté chez toi... il doit y avoir une trace écrite de ce texte, mais c'est encore plus laborieux de savoir où le trouvé...

... en tout cas c'est incroyable ce que Brassens inspire en hommage, modeste plume ou écriture plus alerte, penseur ou blagueur... quelle adulation pour le "sétois" !

Je me sens bien , ici, unis, Toutes et Tous, par notre passion commune...


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#90 09-11-2014 22:11:46

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Aujourd'hui aux infos de France 2 un reportage sur le monument de Notre Dame de Lorette . "Seront inscrits à Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais) le nom de tous les combattants dans l'ordre alphabétique, sans aucune distinction de nationalité"

Parmi les centaines de milliers de noms :Joseph Standing Buffalo le petit-fils du chef de tribu indien Sitting Bull, , mort en septembre 1918 près d'Arras

Dernière modification par copains d accord s (10-11-2014 06:58:44)

Hors ligne

 

#91 09-11-2014 22:41:08

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Eh ! bien ... on en apprend !...


Tiens ?... à propos de  14-18...

Ce groupe belge liégeois  "Autour de Brassens" :

http://img15.hostingpics.net/pics/829188917839AutourdeBrassens.jpg


«Autour de Brassens» ,  s’était constitué en septembre 1993 à l'initiative de Jean-Claude Balthazar, animateur  à la RTBF (télévision belge francophone). Au départ, des collaborateurs complices sollicités pour illustrer musicalement une émission sur « La Grande Guerre »  avec trois chansons de Brassens dont évidemment, "La guerre de 14-18"!

Ce site à découvrir :

http://home.scarlet.be/~fd160600/index.html


«Autour de Brassens» : un trio de musiciens-chanteurs unis autour du répertoire de l'auteur du «Gorille», des «Copains d'abord» ou du «Pornographe», et qui fidèle au Sétois, ne s’encombre pas de trop de sophistications techniques.
Tonton Georges reste indémodable avec ses chansons poétiques qui continuent à  séduire.

Pol Bodeux (chant et guitare sèche),

Philippe Corthouts (chant et guitare électroacoustique)

et Francis Danloy (contrebasse acoustique et accordéon)

ont donc développé un style qui se veut à la fois fidèle et complémentaire à Brassens, avec souvent des arrangements originaux, chantés ou instrumentaux, actuels ou de derrière les fagots.


«Autour de Brassens» , ce  trio ne se contente pas d'un simple hommage; il revisite son côté vivant et intemporel et chante aussi quelques titres d’autres auteurs que le « Bon Maître » aimait reprendre.


«Autour de Brassens» ,  invite également  à se souvenir à quel point  les paroles et les mélodies de Georges Brassens sont encore vivaces.



La divise de  «Autour de Brassens» : "si tu te prends au sérieux, n'oublie pas d'en rire" !



......................

Bonne Nuit à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (09-11-2014 23:52:09)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#92 10-11-2014 17:08:21

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Avant de retrouver un hommage de quelqu'un d'autre que moi qui aime faire ce genre d'exercice ... Tiens !... je me fais plaisir encore une fois :





Le petit monde de Brassens


Puisque tant de chansons sont toujours ritournelles
Que la brave Margot, aux charmes nourriciers,
Affole encore, à l’œil, le maire ou l’épicier,
Que le pauvre Martin dort en terre éternelle
Où nul ne veux chasser le moindre papillon ;
Belles Dames d’antan forment un florilège
De jadis, d’aujourd’hui, où dans un grand cortège,
Rôdent Verlaine, Hugo, Paul Fort, Musset, Villon,
Où des moissons de vers taquinent sa guitare.
Si l’arbre à sa fenêtre, lui, est déraciné,
Le fantôme de Jeanne, à se réincarner,
Parmi ses animaux, ressuscite, âme lare…

Et les sabots d’Hélène ont, du bois, le cachet ;
Le blé de Bécassine est hors de sa cachette,
Et l’on voit du bonheur chez les gueux, les pauvrettes,
D’explorer la beauté que l’on peut dénicher
Dans l’homme de la rue et les sournoises ronces…
Pas de tricherie, aucune facilité,
Modeste ou réservé sans fausse humilité,
Un gorille évadé, lui, sait ce qu’il dénonce ;
Des sentiers non battus, son parcours reste adroit,
Car sa pipe inspirée aux plus franches volutes
Fait des bouts de refrain que les rimes culbutent :
Gloire à ce troubadour, intègre… un être droit !

Combien de réflexions, combien de personnages
Sans morale réelle éveillent la raison ?
De relire son œuvre on y trouve à foison,
Mythologiquement,  bel échantillonnage ;
Des expressions souvent  à reconsidérer,
Des clins d’œil, des emprunts, toute une symbolique
Et bien sûr de l’humour et le bon mot magique…
Il a semé ses fleurs dans mon trou d’égaré,
Et depuis, moi rimeur, rêveur au clair de lune,
Je replonge candide au détour des écrits :
Tout ce qu’il nous a peint, tout ce qu’il a décrit,
Me ressource sans fin… comble un peu mes lacunes !



JP F. Sitting Bull

......

Quoique c'est le xième-xième écrit, je n'ai pas l'impression de me répéter et déjà que ça m'amuse... j'espère bien que chez vous, ça vous plait aussi.

Bien amicalement.

Bonne Soirée à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (10-11-2014 17:10:36)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#93 11-11-2014 23:00:38

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Une chanson de l'abbé Noël Colombier qui rend hommage à Brassens, en 1968.


Merci Brassens


http://img15.hostingpics.net/pics/120300AbbColombier.jpg



http://www.youtube.com/watch?v=6K_0N00bwTI


Bonne Nuit  à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (11-11-2014 23:06:02)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

#94 12-11-2014 08:19:07

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

"Tu n'as pourtant fait de tort à personne
En faisant rimer le mot de Cambronne"

Même si je suis le seul à ne pas connaître cet interprète et cette chanson, merci pour cette découverte. A quelques km de chez moi, il y a le château du Colombier. Renseignements pris, cet abbé n'en est pas le propriétaire mais c'est le fondateur du parc animalier de Thoiry le vicomte de Lapanouse.

Hors ligne

 

#95 13-11-2014 06:38:44

Ivan
Membre
Date d'inscription: 23-07-2011
Messages: 920

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Je me demande ce que Brassens a pensé de ce vieux Colombier, qu'il a forcément dû entendre.  Certains hommages sont avant tout des hommages à soi-même.  Ici, on a un peu l'impression que l'auteur essaie de faire entrer de force Brassens dans sa chapelle.

Pour info, un exemplaire est à proposé en ce moment à 10 euros sur eBay, en achat immédiat.

Hors ligne

 

#96 13-11-2014 07:01:40

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Brassens, l'évangile, c'est l'abbé Colombier les deux églises.

Hors ligne

 

#97 13-11-2014 08:03:29

Ivan
Membre
Date d'inscription: 23-07-2011
Messages: 920

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Bal tragique ...

Hors ligne

 

#98 13-11-2014 08:52:49

copains d accord s
Membre
Lieu: Baraqueville
Date d'inscription: 08-11-2003
Messages: 2193
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Alors me voici bête et méchant

Dernière modification par copains d accord s (13-11-2014 10:39:57)

Hors ligne

 

#99 13-11-2014 16:03:07

ninon9
Membre
Date d'inscription: 05-04-2009
Messages: 7518

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

Pasla peine de te faire "HARA- KIRI" pour si peu!!!


...en rigolant pour faire semblant de n'pas pleurer...

Hors ligne

 

#100 13-11-2014 21:58:53

Sitting Bull
Membre
Date d'inscription: 30-11-2007
Messages: 7554
Site web

Re: Ils ont écrit, composé et chanté POUR Brassens

20 ans, 26 ?... il est évident que…  une année après l’autre, le chiffre change...

J'ai cru comprendre que l'auteur  Jean-Louis DALÈS autorisait la copie mais pas l'usage commercial, la transformation ou l'usurpation de ses écrits...


Il y en a d'autres dédiés à Brassens là :


http://www.inlibroveritas.net/oeuvres/7 … ens?lang=2



20 ans après...

Il y a vingt-six ans. Un triste jour d'octobre,
Le fossoyeur coucha, sous un tertre bien sobre,
Le poète-chanteur que l'on appelait Georges.
À sa guitare plus de corde et dans sa gorge,
Plus de corde non plus. La musique s'est tue.
Il est parti chanter pour ceux qui ne sont plus,
Pour ces copains d'abord, qu'il a rejoints là-haut.
Nous, nous sommes restés ici-bas, mais trop tôt,
La Camarde sans cœur, au nôtre a dérobé
La tendresse et le rêve et le rire enrobés,
Sous des cordes pincées, de douce poésie.
Mais, sur la pierre nue, fleurit le myosotis.
Si d'une ritournelle il réjouit les anges,
Son public, pour toujours, sur terre, chose étrange,
De son tréfonds, au loin, réentend la chanson
Pour l'Auvergnat, le soir, et de Mimi pinson,
Les soupirs étouffés par un air de guitare...
Sur la plage de Sète, est-ce bien le hasard,
Un grand pin parasol hors du sable a poussé.
Auprès de l'arbre vert, le jupon retroussé,
Une poupée entend le chant que l'amoureux
Lui fredonne tout bas, de l'amour plein les yeux.
Est-ce la Bécassine aux cheveux d'or ou bien
Pénélope ravie d'avoir trouvé enfin
L'Ulysse de banlieue qu'elle a tant attendu ?...
Sur la place et son banc, le chat ne viendra plus
Pour émouvoir les gens, téter Brave Margot ;
La fontaine est tarie, où Hélène en sabots,
Venait prendre son bain, à l'abri des regards...
Le grand chêne a perdu ses feuilles. Et sur la mare,
La cane de la Jeanne a égaré ses plumes...
Dans le ciel souffreteux, un orage s'allume :
Mais l'huis de la voisine est fermé pour toujours,
La belle ayant au loin redécouvert l'amour...
Quand les ombres des pins s'allongent au couchant,
Dans le bois de mon cœur, je crois ouïr le chant
De l'amandier qu'un jour, par amour, la gourmande
Fit dépouiller. Je crois voir l'ombre de Fernande,
Le minois de Ninon, les yeux de Marinette,
Se jouant d'un épris, la fourmi de Clairette,
Qui grimpe hardiment dans son cou. Et encor,
La vieille ramassant, pour son vieux, du bois mort...
Et la voix du croquant me dira : « Mon bonhomme,
Quand tu seras sorti du rêve, le Fantôme
Aura pris son envol. Je ne l'écoute pas.
J'aperçois Mélanie et j'aperçois Sarah :
Près de son arbre, là, un jeune croque-notes
Leur chante sa chanson, souriant à Charlotte...
Et je rentre au village. Et m'abreuve de vin,
Au bistrot des « Quat' z'arts », l'estaminet du coin.
La table d'à-côté a des airs de ripaille :
Les deux oncles, Martin et Gaston, y bataillent,
En se remémorant leur temps jadis, dissous,
Les belles du trottoir et la fille à cent sous,
Le mouton de Panurge et les dames d'antan....
C'est une rêve, je sais !... Mais je sais que le temps
Ne fait rien à l'affaire et que dans ma mémoire,
Georges, demeureront tes charmantes histoires.
Le phono est sans voix. Le pornographe est mort.
Et la femme d'Hector a épousé Nestor...
Des lilas à la main, j'ai écouté, ce soir,
Par un discours de fleurs, un message d'espoir :
Au boulevard du temps le sablier s'égrène ;
De la disparition, n'ayons aucune peine,
Car de la renommée les trompettes sont là.
Le poète-chanteur, nous ne l'oublierons pas...
La route des chansons reste ouverte en nos coeurs.
Près de Saturne, si tu croises, par bonheur,
Oncle Archibald, Léon et le pauvre Martin,
Le vieux normand, l'ancêtre et le Modeste, enfin,
Si tu vois, dans le ciel, tes amis esseulés
Et nos amours d'antan, pour nous, embrasse-les !
Je dépose, en ce jour, ma fleur anniversaire
Sur ton corps allongé sous sépulcre de pierre,
La marguerite qui de leur missel a chu.
Je sais aussi que, grâce à toi, n'est pas déchue
La reine poésie, qu'il n'y a rien à jeter
Dans tes vers ; c'est pourquoi, humblement, moi, je t'ai
Dédié, ce soir, les miens. Ils sont sans prétention
Et ne recherchent pas bonne réputation...
Je dis aux braves gens et aux mauvaises herbes,
Par des alexandrins, faisant rimer le verbe :
Malgré les coups de sang, malgré les hécatombes,
Cueillez son testament de vie, près de sa tombe.
La poésie, le vent, les rires dans le ciel
Sont comme ses chansons. Brassens est éternel.


(Octobre 2001)  Jean-Louis DALÈS


Belle écriture !

si Jean-Louis DALÈS voit un inconvénient sur la présence de ce poème ici, je le retirerais bien gentiment...


à lire :

http://www.inlibroveritas.net/oeuvres/7 … ens?lang=2



Bonne Nuit à Toutes, Tous.

Dernière modification par Sitting Bull (13-11-2014 22:05:21)


Sitting Bull

à Georges Brassens,   CLIC -> -> -> ->  http://ca-rime-a-rien-ca-rime-atout.sim … /442762609

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson